Nous savons que le monde est plein d'inégalités à de nombreux niveaux (social, genre, économie, race), et cela se reflète dans les inégalités du marché du travail. Chez Guava, nous pensons que faire partie de la société nous-mêmes suggère un certain degré de responsabilité dans l'atténuation de ces inégalités, comme la promotion d'une équipe diversifiée en accord avec nos valeurs (ce qui, soit dit en passant, donne un formidable coup de pouce aux solutions créatives).

Cependant, nous savons que réaliser l’égalité sous toutes ses facettes n’est pas une tâche facile ni même particulièrement réaliste. Nous tenons donc à être actifs dans certaines causes, celles que nous poursuivre, sans préjudice du reste. Nous portons un intérêt particulier à la mise en œuvre d'actions positives pour réduire les inégalités entre les sexes, dont l'une nous a conduit à travers un parcours passionnant. Mars est venu et avec lui une merveilleuse occasion de partager les beaux fruits de cette aventure.

Premiers jours

Malgré un écart de rémunération entre les sexes nul dès le premier jour, nous avons décidé à la mi-2017 que nous devrions commencer à rechercher un meilleur équilibre entre les sexes au sein de notre entreprise. C'est un problème bien connu qu'il y a une pénurie de femmes dans les TI, mais cela ne changera pas si nous ne le faisons pas. Nous avons donc commencé à inviter activement les femmes à participer à nos processus de recrutement et nous avons opté pour des actions positives (par exemple. accepter des femmes ayant moins d'expérience, même pour des postes plus élevés). De 17% de femmes à cette époque (mi-2017), nous sommes passés à 39% de notre personnel au début de cette année (2020). Nous travaillons pour atteindre 50%, et nous le ferons.

Dans cet effort, nous avons réalisé que la difficulté de trouver des femmes dans les processus de recrutement pouvait être liée à leur rareté et à leur évasion académique, et que cela se produisait à son tour pour deux raisons: la croyance culturelle que les femmes ne sont pas adaptées à l'IT. emplois et l'hostilité potentielle envers les femmes dans la majorité des I.T. lieux de travail. De plus, l'équipage féminin de Guava a remarqué un problème plus profond dans lequel certaines actions ne sont pas perçues comme hostiles par les hommes mais sont définitivement ressenties comme telles par les femmes.

Un collectif se forme

À l'occasion de la Journée internationale de la femme 2018, nos collègues ont rejoint quelques-unes de leurs sorors de deux de nos sociétés sœurs – Labcodes et Vinta – pour discuter de ces idées et ont décidé de faire quelque chose pour mieux comprendre notre réalité locale et aider à l'améliorer. Nous avons fondé «Mulheres de T.I. em Recife », un collectif promouvant des environnements de travail sûrs pour les femmes de notre région. Des informations détaillées en portugais sont disponibles sur mulheresdeti.recife.br.

Dès les premiers jours, Guava a soutenu les actions de Mulheres de T.I. non seulement financièrement – et en libérant des heures de travail – mais aussi en stimulant et en engageant des collègues masculins à reconnaître et à améliorer la réalité vécue par les femmes associées.

Se mettre au travail

À mesure que le collectif évoluait, la volonté d'impliquer davantage de personnes et de commencer à avoir un impact concret solide sur notre région a également grandi. Cela s'est traduit par la chaîne d'actions suivante:

Recherche
Tout a commencé avec l'hypothèse que le I.T. l'environnement était souvent hostile aux femmes, nous avons donc dû mener une recherche pour mieux comprendre ce scénario. Après de nombreuses discussions et améliorations, nous avons publié une enquête en ligne auprès des I.T. entreprises et universités. Le questionnaire, avec des approches quantitatives et qualitatives, comprenait:

  • Questions démographiques;

Nous avons recueilli 132 réponses et les avons analysées. Les résultats ont été très intéressants, même effrayants, mais aussi stimulants pour nous de continuer à nous battre.

La plupart des femmes étaient au moins des étudiants de premier cycle en informatique ou en génie. Nous avons classé les rapports et les différents types de traitement les plus fréquents étaient les suivants: bropriation (homme s’appropriant l’idée d’une femme); capacité sous-estimée; commentaires, blagues et farces sexistes; stéréotypes sexistes; et le silence d'opinion. Sur un plan plus sensible, le type de harcèlement le plus fréquent était: moral (14 rapports) et sexuel (24 rapports).

Nous avons croisé les données et trouvé de nombreuses informations, telles que:

  • Le génie informatique était le cours de premier cycle avec le plus de problèmes de traitement différent et de harcèlement: au moins 64% des femmes souffrent de l'un ou l'autre. Cela pourrait indiquer que plus la zone est considérée comme le territoire des hommes, plus l’environnement est hostile;

Discussion sur les résultats de la recherche
Après la recherche, nous avons produit un événement parrainé par les trois sociétés pour discuter des résultats de l'étude et trouver des solutions possibles. Nous avons invité les femmes qui ont répondu au sondage et d'autres femmes de la région qui souhaitaient se joindre à nous. Pour apporter une certaine expertise, nous avons également invité trois professionnels engagés dans le sujet: un psychologue, un sociologue et un avocat.

Trois professionnels invités à l'événement.

Au cours du débat, nous avons conclu que certaines initiatives simples pourraient avoir le pouvoir d'amorcer le changement et que les hommes doivent comprendre l'importance de parler de ces problèmes. Nous avons discuté de certaines classifications établies qui pourraient être utilisées dans l'analyse et d'une base juridique pour renforcer les différends du côté des femmes. Nous avons discuté des actions dans notre routine de travail quotidienne et d'autres idées qui ont ensuite été consolidées dans un prochain Mulheres de T.I. artefact.

Autocollants et résultats de recherche présentés et rassemblement.

Livret de bonnes pratiques
Nous avons continué à discuter, à ré-analyser les données recueillies sur la recherche et pendant l'événement, et, pour la Journée internationale de la femme de 2019, nous avons terminé notre site Web (mulheresdeti.recife.br) et conçu un livret.

Cette brochure est une invitation à tous les joueurs de l'IT. environnement, y compris les entreprises, pour aider à promouvoir un environnement plus égalitaire, une atmosphère plus sûre et accueillante pour les femmes. Le livret est divisé en trois sections principales:

Des principes

  • Principales lignes directrices que nous ne pouvons pas oublier de favoriser un environnement de travail inclusif et plus égalitaire.

Attitudes individuelles

  • Ce que tout le monde peut et peut faire pour éviter l'inconfort lié au sexe.

Attitudes des entreprises

  • Les choses que chaque entreprise devrait avoir pour soutenir cette cause.

Le livret (en portugais) se trouve dans mulheresdeti.recife.br/images/cartilha.pdf. Nous l'avons mis à la disposition de toutes les personnes intéressées par les informations.

Et, comme le dit l'ouvrage du livret:

  • Nous savons que le problème est beaucoup plus important que notre contexte local et que ses origines se cachent très profondément, mais nous savons également qu'ensemble, nous pouvons améliorer notre réalité.

Événement: Programa de Comadres
Les trois sociétés ont augmenté le nombre de femmes et de 8 organisateurs en 2018, nous sommes maintenant 20 et avons plus de structure et d'armes. Pour la Journée internationale de la femme 2020, depuis le début de l’année, nous avions prévu un événement qui explorerait des sujets techniques et partagerait les connaissances des femmes avec la communauté.

Nous avons eu deux conférences et une conférence choisies après un appel à discussions et à des évaluations internes. Nous avons eu une agréable pause-café pour échanger des expériences, puis nous avons eu une table ronde sur «Où commencer un I.T. carrière?".

Participants à la table ronde et modérateur.

Lors de la discussion, nous avons invité des personnes d'horizons et de domaines différents tels que la gestion, le développement et la conception, afin qu'elles puissent apporter diverses perspectives à la table. Ce fut un doux moment pour partager des connaissances, des histoires, des défis, des conseils et des encouragements avec les participants. Nous avons également distribué des brochures imprimées en cadeau aux participants afin qu'ils puissent diffuser les nouvelles dans les entreprises pour lesquelles ils travaillent.

La première conférence, brochures et participants.

Nous avons été ravis des retombées positives de cette première édition. Nous nous attendons à ce qu'il devienne un événement récurrent afin que nous puissions continuer à soutenir cet espace pour partager, se connecter avec et encourager d'autres femmes et aussi renforcer l'importance de la diversité dans la technologie.

Plus de cet événement sur Instagram: @mulheresdeti_recife.

Nous avons lancé cette pièce en disant que l'inégalité se présente sous diverses formes et que nous prenons le sexe comme un point de départ honnête pour d'autres combats. Nous aimerions profiter de cette occasion pour évoquer quelques événements locaux que nous avons parrainés dans le cadre de notre lutte pour une industrie plus équitable.

Parrainage Startup Weekend Women

Startup Weekend est un réseau mondial de dirigeants et d'entrepreneurs pour inspirer, éduquer et permettre aux personnes et aux communautés. Il promeut les événements pour immerger les professionnels dans leur propre idée d'une startup et pour donner un feedback spécialisé sur les projets. Les équipes sont constituées des meilleures idées et, en 54 heures, elles font le modèle commercial, la mise en œuvre, la conception et la validation du marché, le tout soutenu par des mentors. Le tout se termine par une présentation de projet aux entrepreneurs qui ont réussi pour recueillir encore plus de commentaires concrets et concrets.

Au milieu de 2017, Guava a parrainé Startup Weekend Women à Recife. Cette édition visait à encourager les femmes travaillant dans ce monde entrepreneurial et à favoriser un réseau autosuffisant entre elles. En plus du parrainage, Guava a également eu une de nos employées comme mentor lors de cet événement.

Nous pensons qu'en dehors de l'effet global d'un tel projet sur l'autonomisation des femmes, cet événement a apporté une réflexion interne et a été le fusible qui a éclairé notre disposition à agir dans la cause du genre.

Startup Weekend Diversity and Inclusion

Une occasion de parrainer le Startup Weekend Diversity and Inclusion Edition est apparu fin 2019. Nous avons décidé que nous voulions faire partie de cette itération de SW, car nous étions particulièrement intéressés à élargir nos efforts en matière de diversité. Cette édition visait à promouvoir l'entreprenariat, à encourager l'égalité des sexes et l'inclusion sociale, à créer un état d'esprit inclusif pour les LGBT +, les personnes d'ascendance africaine, les réfugiés, les Indiens, les personnes handicapées et les personnes âgées. Des informations détaillées peuvent être trouvées sur leur Instagram: @swrecdiversidade.

C’est ainsi que l’histoire est allée si loin. Les grands changements nécessitent également des premiers pas, et nous pensons que nous avons plus que plongé nos orteils dans l'eau maintenant. En tant qu'entreprise, nous nous sentons assez engagés contre les inégalités – en particulier dans le domaine du genre – mais nous voulons prendre 2020 pour élargir cet horizon. En particulier, nous voulons être plus actifs contre le racisme. Nous sommes pleinement conscients de notre carence dans ce domaine, et c'est l'un de nos objectifs pour les années à venir! Nous voulons faire de la goyave un endroit encore plus accueillant, un bastion de décence et de justice sociale si possible. Et rester engagé dans la poursuite du respect de la diversité semble être une très bonne façon de commencer.